Moi aussi

Comme beaucoup d’entre vous, j’ai toujours été sensibilisé par cette profonde détresse qui nous entoure. Savoir que des millions d’êtres humains vivent dans des conditions dramatiques m’a souvent fait penser que le monde dans lequel nous vivons est assurément loin d’être le même pour tous.

Tout comme vous j’ai voyagé, tout comme vous j’ai rencontré des personnes dont la vie me semblait si éphémère que j’avais honte de moi, de mon confort, de mes soucis si futiles face à leur souffrance.

Mais de retour chez soi, les préoccupations quotidiennes, quelles qu’elles soient, nous rattrapent toujours et reprennent leur place réservée. Alors, oubliée cette misère qui nous entoure.

Oublier, c’est tellement humain.

 

Il y a plusieurs années, une rencontre a été le déclencheur ; mon déclencheur. Je ne pouvais plus accepter de savoir ces gosses et leurs parents privés du minimum vital. Je voulais faire quelque chose, je pouvais faire quelque chose. 

Moi aussi.

Frédéric Guénon

Président de Vie Sans Frontières