Bonjour à toutes et à tous !

Très heureux de vous retrouver dans quelques semaines au pays de la Teranga pour assister au « Ouiiii » d’Amélie et Alioune !!

Au-delà du magnifique moment que nous allons vivre là-bas, Amélie vous a proposé de participer à une « journée humanitaire » dans des villages isolés que nous accompagnons, Pat et moi, depuis 15 ans afin de leur donner prioritairement accès à l’eau potable grâce à la construction de puits. Ces villages sont situés à environ 140 km au sud de Dakar.

Les infos : avant toute chose, il faut savoir que le paludisme existe toute l’année au Sénégal, moindre de janvier à juin. Aussi, même s’il n’est pas obligatoire dans le pays, un traitement anti-paludéen est conseillé car nous nous éloignons des villes et entrons dans une zone plus exposée. Il ne suffit que d’une piqûre pour être contaminé à vie. D’ailleurs, Vie Sans Frontières fournit ponctuellement des moustiquaires aux villageois pour les protéger.

(Traitement Anti-palu : environ 25 euros/12 gélules – prise quotidienne sur 2 semaines selon médicament prescrit / prescription médicale obligatoire)

Un minibus (climatisé) vous récupèrera à Saly, direction Nianing (30mn), notre point de départ. Compter ensuite environ 1h30 de route et chemin de brousse afin d’accéder aux 2 villages prévus dans la journée.

1 / Départ 9h de Nianing, puis 30mn de route vers Nguiéniène pour achat et chargement de denrées alimentaires pour les villages

2 / 1h-1h30 de route et chemins de brousse vers les villages

3 / Village 1 : accueil par le village, échange avec les villageois, distribution des denrées, visite des puits construits (durée variable sur place environ 1h30)

4 / Pause sandwich dans la brousse

5 / Village 2

6 / Retour

Vous prévoirez pour la journée :

  • Casquette
  • Crème solaire
  • Lunettes de soleil
  • Anti-moustiques
  • Gel mains
  • Imodium
  • Bouteille d’eau
  • Sandwich
  • Préférence pour pantalon et chaussures plates

 

… et aussi une participation transport/chauffeur de 10 euros/pers.

Il est bien sûr possible, et apprécié, de participer financièrement sur place à l’achat de denrées (sachez par exemple que 50kg de riz valent environ 30 euros et nourriront 50 personnes pendant une semaine !)

…ou bien aussi de ramener des choses de France. Chaque voyageur a un bagage en soute de 23 kg, vous arriverez bien à trouver un peu de place pour prendre quelques vêtements supplémentaires que vous ne mettez plus. Cela concerne également ceux qui ne pourront pas participer à cette journée 😊. Ne vous encombrez pas à ramener des livres, c’est lourd et il y en a au Sénégal, par contre les villageois manquent cruellement de vêtements… et pas seulement de T-shirts, les nuits peuvent être fraîches à certaines périodes de l’année : pulls, sweats, pantalons, chaussures pour petits et grands sont les bienvenus. Mesdames, pensez à vos soutiens-gorge cachés au fond du tiroir…

Info quant aux plus jeunes : personnellement, je ne conseille pas la venue des plus jeunes enfants, de par notamment le temps de route long et la chaleur, le temps sur place est fatigant (marche).

Bien sûr, tout n’est que conseil, chacun est évidemment libre de ses choix.

Et comme l’a évoqué Amélie, cette visite sort du contexte « visite touristique ». Nous nous rendons chez des personnes et, quels que soient leur mode de fonctionnement où leurs conditions de vie, nous nous devons bien sûr d’être respectueux.

Sachez aussi que ces moments seront forts en émotion et ne vous laisseront pas indifférents.

Un retour de votre part d’ici le 23 février serait super.

Voici un petit résumé en images d’une mission réalisée au mois de février dernier, la première fois au Sénégal pour les participants :

 

…pour en savoir + : viesansfrontieres.com

Pour toutes infos complémentaires, n’hésitez pas : Fred 0620803395

À tout bientôt !

Pat et Fred